Indignez vous! criait Stéphane HESSEL avant de nous quitter.

Certes, les occasions ne manquent pas de nous indigner contre ceci ou cela, ceux-ci ou ceux-la qui depuis au moins 40 ans nous font avaler les mêmes salades, nous font les mêmes promesses non tenues.

D'abord tous les 7 ans, et depuis 2002 tous les 5 ans, nous espérons le "Messie Républicain", celui qui va nous conduire vers la justice, le plein emploi, la prospérité, la fin des inégalités, de la "mal bouffe", du "mal logement", de la corruption.

Moi Président je vous promets.......Moi "Père Noël de la République" je vous assure, si vous êtes bien sages, si vous faites bien ce que je vous dis, que demain ou au plus tard après-demain.......

Nous acceptons, nous nous résignons. A coup de sondages et de statistiques, on nous dit ce que nous pensons, ce que nous devons penser. Nous courons après tous les chiffons rouges qui nous sont agités. Nous grognons bien un petit peu , juste pour nous donner bonne conscience. Nous boudons; je n'irais pas voter! Na! Bien fait pour eux!

Par lassitude, résignation, nous allons la prochaine fois confier notre beau pays à quelque nouveau "Messie" qui risque d'être pire que les précédents.

Alors, Indignons nous! Pas contre les autres, mais contre nous-mêmes. Pas pour nous flageller, nous lamenter, nous humilier un peu plus. Ressaisissons nous, faisons chacun notre part et devenons ce que les pères de la république espéraient: des citoyens.

Courage les petits colibris et méfiez vous des oiseaux de proie!