Pendant que nous manifestons contre Israël qui massacre les enfants palestiniens, que nous nous inquiétons de l'avancée des islamistes en Irak, que nous pleurons sur le sort des chrétiens d'orient, que nous tremblons devant les menaces de Poutine, que nous nous indignons, et certes il y a de quoi, contre toutes les injustices du monde, que nous piétinons en processions organisées contre les massacres perpétrés loin de chez nous, savez vous ce qui se passe dans notre pays?

Le chômage augmente et nos entreprises continuent de fermer. La précarité et la misère sont le lot quotidien de  beaucoup de nos compatriotes. Mais cela nous indigne beaucoup moins, parce que nous nous y sommes habitués, nous l'avons accepté comme un fatalité. Nous  sommes, un peuple à genoux qui n'ayant plus le courage de regarder ses propres injustices,  se précipite  avec délectation vers la souffrance des autres. Nos grandes âmes,nos responsables politiques de tous poils, dissertent à longueur d'antenne sur les solutions à apporter à des milliers de kilomètres de notre patrie. Je ne doute pas qu'ils vont trouver des solutions! Ne sont-ce pas les mêmes qui nous promettent une France plus juste et prospère à chaque élection. Réveillons nous! exigeons que soit inscrit dans la Constitution:

UN CITOYEN = UN TRAVAIL OU UNE FORMATION OU UNE ACTIVITE AU SERVICE DE LA COLLECTIVITE = UN REVENU AU MOINS EGAL AU SMIC.

Quand nous aurons soigné nos propres maladies, nous serons plus crédibles pour soigner le monde.

Courage les petits colibris et méfiez vous des oiseaux de proie!