La dette! la dette! la dette! Nous n'entendons plus parler que de cela. On nous assène des chiffres éloquents: 30 000 euros par français pour la dette publique. Certes si l'état français devait rembourser tout à coup, je ne sais par quelle idée saugrenue, la totalité de sa dette, cela poserait un problème sérieux. Et d'ailleurs, qui le lui demande? A t-on jamais vu un état rembourser la totalité de sa dette? En réalité, et depuis que les états modernes existent aucun n'a jamais remboursé sa dette. Il s'est contenté de payer ses créances par de nouveaux emprunts auprès de ceux qui ont de l'argent à placer, ce qui arrange tout le monde, et surtout les plus riches qui bénéficient d'une garantie de longévité qu'aucun organisme ou particulier ne pourrait leur donner. Les hommes et les entreprises meurent mais les états restent. Alors pourquoi entretenir cette peur autour de la dette? Pourquoi au nom de sa réduction entraîner la France dans une spirale infernale qui fait chuter son activité? Ce qui fait la richesse d'un pays, c'est l'activité et la compétence de ses habitants. Les chinois le démontrent bien en ouvrant les usines que nous fermons.  Pour l'instant, huit cent millions de quasi esclaves chinois travaillent à notre place en nous prêtant l'argent pour acheter leurs produits. Que veulent ceux qui nous font peur en permanence? rétablir l'esclavage dans notre pays? Peu probable. Alors?

courage les petits colibris et méfiez vous des oiseaux de proie!