Nous aurions pu imaginer que nos responsables politiques se saisissent de l'élan de solidarité et de fraternité qui a mis dans la rue tant de français, pour nous entraîner vers un nouveau projet de société: Une autre France, plus juste, plus fraternelle, acceptant sa diversité comme une chance, permettant à chacun de vivre dignement sa citoyenneté. Nous mobiliser tous pour réorganiser l'activité, afin que chacun puisse apporter sa pierre à l'édifice collectif. Un projet à long terme, exigeant, mobilisant toutes les énergies de manière positive. Au lieu de cela, on ne nous propose qu'un peu plus de répression et un peu moins de liberté. Bien sûr qu'il est nécessaire de faire face au terrorisme! Mais la répression comme seule réponse nous mène tout droit vers  plus de violence. Personne ne rêve plus la France, l'Europe, le Monde autrement que dans le rapport de force. Oui! cela a toujours été le cas et cela l'est encore. Les ukrainiens rêvaient de justice, de démocratie vraie et de paix. Ils ont la guerre civile. Le printemps arabe tourne au cauchemar de l'hiver intégriste. Les hommes, les femmes, les enfants meurent sous les bombes, ou égorgés. Nous l'acceptons comme une fatalité rythmée par les témoignages de compassion et les commémorations. Nous savons nous réunir pour pleurer ensemble. Saurons nous nous réunir pour bâtir et espérer? Nous sommes la France et pouvons apporter au monde autre chose que des avions de combat!