Nous allons bientôt voter. Une nouvelle fois, nous aurons le choix, entre ceux que nous n'avons plus voulu, ceux que nous ne voulons plus, et ceux que nous ne souhaitons pas. Ouais!!!! Bien sûr, il existe une alternative sociale et écologique, mais elle a du mal à se structurer pour présenter un projet crédible au pays. La démocratie, telle qu'elle est organisée, alimente la désespérance et ne suscite plus l'élan nécessaire au progrès économique et social. Nos institutions ont asséché la pensée créatrice. On nous oriente vers des impasses . Notre élite politique nous infantilise en inventant les ogres qu'elle prétend combattre. La terre change, le climat se modifie, et alors? Est-ce que cela n'a pas toujours été le cas? Nous sommes au 21ème siècle, et quoi qu'en pensent les tenants du " c'était mieux avant ", nous n'allons jamais en arrière. Cessons de croire que nous sommes les maîtres du climat. La terre se refroidit et se réchauffe indépendamment des espèces qui fourmillent sur sa croûte. Au lieu de mettre notre imagination au service d'un projet illusoire, agissons là ou nous le pouvons, sur l'organisation de notre pays. Rendons nos villes respirables, non pour sauver la planète, mais simplement pour mieux respirer. Permettons à chaque citoyen de trouver sa place dans une organisation sociale et politique respectueuse de la diversité. A vouloir l'impossible, nous passons à côté du raisonnable. Nous sommes un peuple éduqué et sensé, quoique puissent en penser nos experts en "apocalypse".