Après 50 ans de traités et d'évolutions qui ont apporté aux peuples d'Europe, prospérité, plein emploi et sécurité grâce à un ensemble de normes et de lois, toutes plus efficientes les unes que les autres, la commission donne sa pleine mesure en demandant à la France de légiférer sur la fessée. Nos élites politiques s'occupent désormais des fesses de nos bambins. Il est vrai qu'en matière de maltraitance, la commission est experte. Les grecs, les espagnols et les portugais en savent quelque chose, qui, s'étant déculottés, ont compris leur douleur. Il ne fait aucun doute que notre tour approche,  c'est pourquoi je salue cette directive visionnaire.